Livres

Cette page reprend les livres publiés par les membres de Méta-Educ.

  • Tilman F., 12 clés pour « apprendre à apprendre », Chronique Sociale/Couleur livres, 2018

L’enjeu éducatif majeur aujourd’hui est de former des têtes bien faites qui pourront utiliser toutes les formes de savoirs disponibles, entre autres sur Internet, et pouvoir apprendre tout au long de la vie. Ce défi est résumé par le slogan « apprendre à apprendre ». Mais apprendre à apprendre n’est pas spontané: cela s’apprend !

Ce livre propose des méthodes pour acquérir les compétences qui permettront aux jeunes, aux étudiants ou aux adultes en formation et en reconversion de posséder des stratégies d’études efficaces, de maîtriser les démarches qui développent au mieux l’intelligence et son usage, de résoudre des problèmes.

 

  • Tilman F., Grootaers D., Le défi pédagogique. Emanciper par l’action sociale et l’éducation, Chronique sociale/Couleur livres, 2016

Que signifie l’émancipation aujourd’hui sur les terrains de l’action sociale et de l’éducation ? L’émancipation est envisagé à la fois comme horizon politique, comme engagement social et comme action éducative.

L’ouvrage permet la prise de recul et la mise en perspective des pratiques des intervenants sociaux et des formateurs. Il propose une boîte à outils méthodologiques où pourront puiser tous ceux qui veulent mettre en œuvre une pédagogie émancipatrice.

 

  • Dufour B., Revaloriser l’école… sans tabou. Diagnostic et perspectives d’action, Bruxelles, Couleur Livres, 2015.

L’école est malade. Un bref diagnostic le rappelle. Mais des perspectives existent. Les enseignants et les directions n’aspirent qu’à plus d’autonomie pour relever le défi d’une école plus juste et plus efficace. Le livre examine comment l’exercice du métier d’enseignant est compliqué par l’organisation actuelle et les mesures de politique éducative imposées. Il propose également des pistes de solution réalistes mais sans tabou pour conduire l’école à sa guérison.

 

  • Garant  M., Tilman  F., Manuel du responsable d’organisation sociale et éducative. Clés pour une gestion participative, Bruxelles/Lyon, Couleur Livres/Chronique Sociale, 2015.

Être responsable d’institution est un métier à part entière. Les compétences demandées sont multiples. Il faut pouvoir gérer des équipes, organiser, décider, évaluer mais aussi soutenir des projets individuels et collectifs, situer l’organisation dans ses missions sociales, comprendre la logique qui animent les acteurs… C’est pour aider le responsable dans ces tâches que le livre a été écrit.

 

  • Grootaers D., Le tronc commun dans l’enseignement secondaire

L’ensemble des acteurs scolaires s’accordent pour reconnaître l’insuffisance du mode d’organisation actuel de ce « tronc commun ». Ils pointent la faiblesse moyenne des acquis de base des élèves, ainsi que de forts écarts selon l’origine sociale. Ils reconnaissent également les conséquences négatives de cette situation : dévalorisation des filières techniques et professionnelle, décrochage scolaire, ségrégation scolaire doublant et renforçant la hiérarchie scolaire, etc.
Ce Courrier hebdomadaire fait état des positions des principaux acteurs intervenants dans le débat : ministre, partis politiques, fédérations de pouvoirs organisateurs, association de parents, syndicats, organisation du monde associatif, organisations patronales, chercheurs universitaires.
.

  • Tilman F., Grootaers D., avec la collaboration de Dufour B., La mutation de l’école secondaire. Questions de sens. Propositions d’action, Bruxelles, Couleur Livres, 2011.

Après avoir fait une lecture systémique de la crise actuelle de l’école secondaire, le livre propose des matériaux et un plan d’action pour promouvoir une véritable mutation de cet enseignement. Les finalités sociales, la portée des savoirs, le programme d’enseignement, l’organisation du temps scolaire et la formation des enseignants sont autant de facettes du nouvel édifice à construire. Chaque chapitre du livre aborde l’une de ces facettes. Questions et propositions qui émaillent l’ouvrage invitent le lecteur au débat.  Le livre se termine par des pistes stratégiques pour mettre en route la mutation.

 

  • Dufour B., Tilman F., coauteurs de : Fourez G. (dir.), Des compétences pour la vie. Des modules pour les enseigner, Lyon/Bruxelles, Chronique sociale/Couleur Livres, 2007.

Ce livre propose des démarches didactiques pour enseigner une série de compétences visant à évoluer plus efficacement dans le monde scolaire ou dans la vie quotidienne. Il est le prolongement de l’ouvrage Des compétences négligées par l’école. Les raconter pour les enseigner, présenté ci-dessous.

 

  • Grootaers D., Tilman F., Clés pour une culture professionnelle. Guide d’autoformation de l’enseignant et du formateur, Lyon/Bruxelles, Chronique sociale/Couleurs Livres, 2007.

Destiné aux professionnels de première ligne de l’école et de la formation, le livre présente une série de fiches, à la fois théoriques et pratiques, permettant de s’approprier des cadres d’analyse s’appliquant aux différentes dimensions de l’institution éducative.

 

 

  • Tilman F., Grootaers D., Les chemins de la pédagogie. Guide des idées sur l’éducation, la formation et l’apprentissage, Lyon/Bruxelles, Chronique sociale/Couleurs Livres, 2006.

Dans cet ouvrage, le lecteur trouvera des réponses, claires et précises, à des questions comme : comment apprend-on ? Quelle technique permet d’atteindre tel ou tel objectif ? Qu’est-ce qui pousse quelqu’un à s’investir dans les études ? En quoi l’émergence de tel ou tel courant pédagogique correspond-elle à une étape donnée de l’histoire ?

 

  • Dufour B., Tilman F., coauteurs de : Fourez G. (dir.), Des compétences négligées par l’école. Les raconter pour les enseigner, Lyon/Bruxelles, Chronique sociale/Couleur Livres, 2006.

 

Cet ouvrage propose une méthode pour prendre en compte des compétences peu enseignées par l’école et pouvoir les transférer dans de multiples situations scolaires ou extrascolaires.

 

 

  • Grootaers D., Les mutations de l’égalité des chances à l’école, Courrier hebdomadaire du CRISP, n°1893, 2005.

L’égalité des chances, autrement dit la méritocratie, est à la base du projet scolaire depuis plus de deux siècles. L’auteur se propose de réinterpréter cette longue histoire en fonction des changements récents.
Depuis les années 1990, la notion d’égalité a fait place à la notion d’équité. Le cahier des charges de l’enseignement s’est vu redéfini par un socle minimum de compétences. Dans le cadre d’un enseignement commun dit du « fondement », l’égalité des résultats s’est substituée à l’égalité des chances pour la promotion des meilleurs. La notion d’éducabilité généralisée et d’employabilité se sont imposées.
Une culture de l’évaluation s’est mise en place, se prolongeant dans des stratégies de « discrimination positive » et de « remédiation » …

 

  • Tilman F., Penser le projet. Concepts et outils d’une pédagogie émancipatrice, Lyon, Chronique sociale, 2004.

Ce livre est un véritable guide de la pédagogie du projet émancipateur. L’auteur y clarifie la multiplicité de sens du mot projet, présente trois formes de projet (personnel, de groupe, d’organisation). Il précise les conditions d’une pratique progressiste de la démarche et propose de nombreux outils.

 

  • Grootaers D. (dir.), Histoire de l’enseignement en Belgique, Bruxelles, CRISP, 1998.

L’ouvrage est le premier à retracer l’évolution de l’enseignement en Belgique, tant du point de vue politique et institutionnel que du point de vue des contenus et des méthodes pédagogiques, à travers la multiplicité des niveaux et des réseaux scolaires, de la naissance de l’État belge à nos jours.

 

  • Grootaers D., Tilman F. (col.), Histoire de l’enseignement technique et professionnel en Belgique (1860-1960), Bruxelles, EVO, 1994.

Ce sont les cent premières années d’existence de l’enseignement technique et professionnel de la Belgique qui sont retracées dans cet ouvrage. Le lecteur peut suivre la naissance des différentes sortes d’institutions masculines et féminines, leur développement séparé, leur transformation et leur intégration au sein d’un édifice cohérent et structuré.

 

  • Grootaers D., Tilman F., La traversée du siècle de l’Institut Saint-Vincent de Paul à Ixelles. A la source des modèles éducatifs de l’enseignement technique et professionnel féminin, Bruxelles, Le Grain/Institut Saint-Vincent de Paul, 1991.

A travers l’histoire spécifique d’une des toutes premières écoles techniques et professionnelles pour jeunes filles, cet ouvrage dégage les différents modèles éducatifs qui ont inspiré et structuré l’enseignement féminin en Belgique, acquérant ainsi une portée générale.